Envoyer à un ami

Rencontres de l'Excellence Genève du 10 au 21 juillet

Des participants de 12 à 18 ans enquêtent sur les droits de la Nature, les écosytèmes et la Genève internationale Voir descriptif détaillé

Rencontres de l'Excellence Genève du 10 au 21 juillet

Des participants de 12 à 18 ans enquêtent sur les droits de la Nature, les écosytèmes et la Genève internationale Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos actions > Journal de Bord des Opérations > Vacances Scientifiques > Rencontres de l'Excellence Genève du 10 au 21 juillet

Ajouter à ma liste de souhait

Le Journal de Bord

Une semaine avec sept participants : Amandine, Laurène, Lucas, Julien, Nathaniel, Nathan et Solal.
Pour deux encadrants : Benoit et Matthieu.

 Album photos

==> Lien vers l’album photos du séjour :
https://www.osi-photos.org/thumbnai...

 Jour 0 - Dimanche 10 juillet 2022

Tout le monde est bien arrivé à Genève.
L’arrivée s’est suivie de la découverte de l’auberge de jeunesse où nous mangeons le petit déjeuner, le midi et passons nos nuits.
Dans un parc en face du lac de Genève, c’est-à-dire le lac Léman, on a fait des jeux de connaissances et établit des règles de vie et prit en compte les besoins de chacun.
Ensuite, on a commandé des pizzas qu’on a mangé dans ce parc.
La veillée consistait à dessiner les symboles et les représentations de Genève sur une grande feuille ainsi que nos désirs d’activités et sorties.

 Jour 1 : lundi 11 juillet

Après une introduction de gestion de la parole en groupe, Adrien, un animateur de Genève, est venu nous exposer les objectifs du séjour et l’état d’esprit dans lequel on doit être durant celui-ci : l’autonomie est le maître mot !
Nous devons réussir à créer des vidéos courtes de vulgarisation scientifique pour sensibiliser aux droits de la nature. Elles seront donc publiées sur les réseaux.
Une vidéo d’approfondissement sera proposée aux utilisateurs intéressés, où nous pourrons entrer dans les détails de l’application des droits de la nature.

On a échangé sur les modalités du programme et réparti des rôles : Laurène se charge des courses, Nathaniel et Julien se chargent de prévoir les dates d’interview des intervenants qui vont nous aider dans notre projet, Solal se charge des photos et vidéos…

Amandine, responsable du journal de bord

Lundi après-midi, nous sommes sortis visiter la ville de Genève. Nous avons pris un bateau pour aller de l’autre côté de la rive du lac Léman : c’est alors qu’on a pu contempler l’architecture des bâtiments, des jardins caractéristiques comme le jardin anglais ou encore des cathédrales. Le plus marquant reste le mur des réformateurs : un mur historique qui commémore les figures importantes pour le protestantisme. Nous n’avons pas pu résister à la tentation de jouer aux échecs et jeux de dames géants ! Ensuite, nous revenus à l’auberge de jeunesse pour faire un mindmap partant des thèmes du séjour à savoir les droits de la nature, les écosystèmes et Genève internationale. Nous avons aussi ciblé le public que l’on voulait toucher à travers nos vidéos engagées concernant ces thèmes : l’éducation et par conséquent, la jeunesse, est la cible la plus susceptible de faire changer les choses et d’être sensibilisé facilement par le format vidéo.

Amandine, responsable du journal de bord

 Jour 2 : mardi 12 juillet

Le matin, nous avons réfléchi et débattu sur le rôle des écosystèmes et leurs interactions entre eux sous forme de jeu. Ce jeu nous a amené à une évidence : tout élément est relié à un autre, même si son lien ne paraît pas évident de prime à bord. Par exemple, l’homme politique a un lien avec le phytoplancton par ses actions politiques et ses lois, ou bien le soleil a un lien avec les déchets en accélérant sa décomposition. On a continué le travail de groupe en identifiant tous les types de liens entre les écosystèmes, c’est-à-dire les liens entre le règne végétal, le règne animal, les humains et ses actions et impacts (la pollution). Notre réflexion a évolué : alors qu’on parle d’impact négatif et positif, par exemple l’impact négatif de la pollution par l’homme et l’impact positif du règne végétal qui absorbe le CO2 atmosphérique, on se rend compte que l’impact de l’homme peut aussi être positif et que les plantes peuvent aussi nuire à certains équilibres des écosystèmes. Pour approfondir notre réflexion, nous avons préparé une interview avec Cédric Gaucherel, spécialiste des écosystèmes et des questions éthiques alentours.

Amandine, responsable du journal de bord

12/07 (Après-midi)
Après avoir savouré nos pâtes croquantes et nos œufs peu cuits, nous avons pu interviewer Cédric Gaucherel. Nous parlâmes de modélisation Modélisation Action de créer un modèle réplicable à partir d’un cas de départ qui peut concerner aussi bien la sécurité, l’organisation, la pédagogie, la construction d’objets que la création d’idée ou encore la gestion optimale des Centres de Séjours Scientifiques. d’écosystèmes et réparation des modifications que l’humain à apportées aux endroits par lesquels il est passé. L’esprit enrichi par toutes ces formidables connaissances nous nous sommes dirigé.e.s vers le lac Léman pour nous rafraîchir les idées. La journée laissant place au crépuscule, nous nous dirigeâmes vers le restaurant « Chez ma cousine » pour y déguster du poulet suisse. Ayant fini le souper, nous jouâmes au loup-garou puis allâmes nous coucher.

Solal

 Jour 3 : mercredi 13 juillet

Pour commencer la journée, nous avons échangé sur nos ressentis concernant le séjour pour faire un point sur l’ambiance générale. Par la suite, nous avons fait des recherches sur les thèmes des droits de la nature et de Genève internationale déjà abordés lors de l’interview de Cédric Gaucherel. Nous avons préparé les questions pour l’interview de Frédéric Pitaval se tenant l’après-midi. Il nous a parlé précisément de son association id-eaux. Association qui milite pour la création d’un nouveau modèle juridique prenant en compte la nature et ses droits. Après avoir fait un compte rendu de nos notes, les animateurs nous ont organisé un jeu « Genève express », une chasse aux endroits clés de Genève comme l’ONU, l’OMC, la chaise cassée ou encore le pont de la machine, en autonomie.

Amandine et Solal

 Jour 4 : jeudi 14 juillet

Le matin, nous avons tous fait des recherches de documentation dans l’optique de préparer au mieux notre entretien avec Colin Robertson. Après avoir dégusté des pâtes à la carbonara concoctés par nos deux cuisiniers en chef. Ensuite, nous avons fait un débriefing sur ce que nous avions préparé et sur des questions que nous voulions lui poser. Après cette pause, nous sommes allés nous baigner à un spot agréable qui nous a permis de profiter au maximum du lac et de sa fraicheur malgré les 37 degrés. Après avoir profité de notre activité, nous avons participé à la visioconférence avec Colin qui a su répondre à nos questions en nous expliquant en profondeur la définition d’un écosystème, la position de la nature et des écosystèmes dans notre société actuelle et de l’impact des besoins économiques sur l’environnement. Il nous a éclairci sur ce que la nature peut apporter à l’homme et a fait un constat dans lequel il souhaite impliquer d’avantage la société dans la protection de l’environnement. Il souhaite créer une juridiction internationale pour encadrer la préservation de nos écosystèmes. Enfin nous sommes allés manger au Manor pour finir la journée avec une soirée débat.

Laurène et Lucas, responsables du journal de bord.

 Jour 5 : vendredi 15 juillet

Le matin, après le forum habituel où chacun décrivit son humeur vis-à-vis du séjour par des poses subjectives en rapport avec notre ressenti, nous prîmes la route en direction du CERN, grâce au réseau de tramway de Genève.

Arrivés au CERN, nous nous sommes enregistrés afin de participer à la visite du complexe abritant l’accélérateur de particules, un projet coopératif regroupant 23 états. Nous sommes ensuite allés chercher de quoi manger, dans un supermarché avoisinant, toujours dans le cadre de notre budget, que nous respectons encore et toujours.

Après manger, nous sommes retournés au CERN, pour ensuite nous séparer en deux groupes différents pour visiter un bâtiment différent par groupe.
Nous sommes ensuite retournés à l’auberge, attendant Adrien pour notre débrief habituel.

Laurène et Lucas, responsables du journal de bord.

La veillée a été consacrée à des débats.

 Jour 6 : samedi 16 juillet

Le matin, après une activité où on a dessiné nos états d’âme du moment, nous nous sommes répartis le travail afin d’avancer sur notre projet. Ainsi, Nathaniel et Amandine se sont occupés du script du débat sur les droits de la nature, Solal et Julien du script sur les écosystèmes et Lucas et Laurène sur les symboles de la Genève internationale. Nathan avance, quant à lui, sur les droits du Rhône. Les animateurs ont, par ailleurs, relevé notre autonomie et notre capacité à bien se répartir le travail. En fin de matinée, on a cuisiné le repas du midi.

L’après-midi, nous étions en temps libre et nous avons profité d’un peu de repos. Le soir nous avons traversé le lac pour aller manger poké-Bowl.

Amandine, responsable du journal de bord

 Jour 7 : dimanche 17 juillet

Cette journée a été consacrée à une aventure particulière : celle de monter le Mont-Salève. Nous avons préparé notre pique nique, pris notre courage à deux mains et avons traversé la frontière suisse. La randonnée s’est révélée être un véritable périple d’escalade ! Nous étions bien contents d’arriver en haut. Après l’effort, le réconfort : nous avons mangé des pizzas en face du lac Léman et nous avons à nouveau consacré notre veillée au jeu « coup ».

Amandine, responsable du journal de bord

 Jour 8 : lundi 18 juillet

On a consacré notre matinée à travailler, plus précisément à déterminer les lieux où les tournages auront lieu et surtout, déterminer quels rôles attribuer à qui. Ensuite, on s’est lancé un défi en cuisine : réaliser des pâtes bolognaises. Solal, pendant ce temps, était très malade, et a dû resté confiné dans sa chambre toute la journée. L’après-midi, Nathaniel, Julien et Amandine ont tourné la première vidéo. Ensuite, on a fait le point avec Adrien sur l’avancement du projet. On s’est ensuite rendu sur le Rhône pour une activité exceptionnelle : il s’agit d’une expédition où un guide nous a invité sur son bateau en bois datant de 1960. On a échangé à propos des enjeux autour du Rhône à savoir la préservation des écosystèmes, l’énergie hydraulique, le débit du Rhône.

Amandine, responsable du journal de bord

 Jour 9 : Mardi 19 juillet

Nous nous réveillâmes donc ce matin après une nuit reposante comme jaja, nous nous levâmes et entamâmes la journée du 19. La fin du séjour se rapprochant à grands pas, nous filmâmes, montâmes, enregistrâmes et sous-titrâmes ce qui nous manquait pour finaliser les vidéos. Travaillant sans relâche dans un but commun, nous n’eûmes pas le temps de voir le temps filer qu’il fut déjà le temps de déjeuner. Nous mangeâmes donc des burgers que nous avions nous-mêmes faits, accompagnés de leur habituelle salade. Puis après une courte pose digestive, nous nous remîmes au travail d’arrache-pied, avec une énergie nouvelle.

Solal, responsable du journal de bord

 Jour 10 : Mercredi 20 juillet

Le matin, nous avons fait le montage de la dernière vidéo présentée. On a aussi géré quelques imprévus : problème de son sur une vidéo, sous-titres en anglais qui ne se mettaient pas au bon moment...le midi, nous avons cuisiné une salade de riz avec du thon, du fromage de chèvre et de la salade. L’après-midi, on a fait le point avec Adrien sur les vidéos et l’organisation de la visio conférence qu’on vous présentait à 17h. On s’est aussi reposé avant d’organiser la salle et de démarrer la visioconférence avec nos parents. Nous avons fêté l’aboutissement du projet autour d’une raclette avec Thomas, le fondateur d’OSI.
Les animateurs nous ont félicité pour ce séjour et l’ambiance qu’il y a eu et nous ont offert un certificat témoignant de notre participation à ce séjour excellence.

Amandine, responsable du journal de bord en ce dernier jour

 Jour 11 : Jeudi 21 juillet

Dernière matinée pour ce séjour à Genève. Chacun prenant son petit-déjeuner avant de boucler les valises et de rendre les chambres.
Partant soit en train, soit directement de l’auberge, notre groupe s’en est allé pour continuer leurs vacances.
Merci à eux tous, d’avoir été au bout dans ce projet, et d’avoir tenu bon sous cette chaleur.
Au plaisir de les retrouver dans nos séjours.
Matthieu et Benoit

Nos partenaires

Voir également