Accueil du site > Actualité > Rencontres de l'Exellence à l'ONU - GENEVA FORUM 2016

Rencontres de l’Exellence à l’ONU - GENEVA FORUM 2016

Journal de Bord

un voyage à Genève, à l’ONU, au Forum de Genève , vers l’excellence en prise de parole en public, capacité à interagir avec les orateurs et à préparer des synthèses journalistiques de certaines conférences...

11 DECEMBRE

Jour d’arrivée des participants, quelques vues du centre d’hébergement sous le brouillard genevois du matin

JPEG - 4.1 Mo
JPEG - 3.4 Mo
JPEG - 2.2 Mo

depuis ma fenêtre de chambre

et de traditions « chocolatières » en attendant de démarrer demain lundi 12 décembre ... jour de la commémoration de l’Escalade de 1602

JPEG - 2.6 Mo

Michèle la coach de service

12 DECEMBRE 2016

JPEG - 2.2 Mo
souvent notre point de rendez vous

Avant 8h00

Arrivée à 8h00 devant les magnifique portes de l’ONU, nous récupérons nos badges, et Solène (super mono et chef de projet osi perception) à obtenu son badge bleu !!!! Nous nous installons ensuite dans notre salle de la semaine écoutons notre programme de la journée puis partons en activités.

9h00 à 12h00

Présentation du programme de la semaine et détails techniques (logistique) C’est à travers l’immense labyrinthe que sont les couloirs de l’ONU pour essayer de trouver notre salle ou nous passerons le reste de la matinée

JPEG - 1.6 Mo

11h00

Nous écoutons la répétition de la présentation de cet aprèm sur les volcans qui se fera en anglais, nous les aidons ainsi à améliorer leur présentation en leur donnant quelques conseils sur leur élocution, tempo et autres attitudes..

JPEG - 1.3 Mo

Puis nous écoutons le deuxième projet « nature au sommet », qui s’agit de la constitution d’un inventaire de la faune et surtout la flore des montagnes. Cette conférence contrairement à la première se fera en français. Le but du projet permet donc de refaire ce qui à été fait pour la flore est de le faire aussi pour la faune et notamment pour les insectes.

11h55 Nous nous dirigeons vers la cafétéria pour nourrir nos petits cerveaux avant d’aller aux conférences.

Ann-Elfig

JPEG - 2.6 Mo
cantine

L’après midi a été consacré à l’écoute des différentes contributions des programmes de recherche avec bien sûr trois de nos « Excellents » orateurs . Ils furent excellents !!

JPEG - 1.4 Mo

Le compte rendu , résumé, de ces contributions est disponible en pièce jointe. Il a été rédigé par les « Excellents » spectateurs-auditeurs

PDF - 129.3 ko
contributions 12.12.2016

et le soir avant d’aller dîner une ballade dans le froid et le brouillard mais on ne pouvait pas rater le Palais Wilson qui a été le siège de la SDN

JPEG - 2.1 Mo

13 DECEMBRE 2016

Aujourd’hui, après s’être levé plus tard, 7h30 au lieu de 7h nous nous sommes dirigés tout d’abord vers le Jardin Botanique de Genève, un peu de poésie pour les diplomates à l’âme esthète. Cela avant de revenir dans un rythme de travail intense avant le repas et ce pour nous préparer à une après midi de haut vol. En effet, cette après-midi-là, notre mission fut de participer aux groupes de travail avec les conférenciers à la suite de leurs interventions. Le sujet étant la pédagogie inclusive, le voyage et le tourisme pour la paix et le développement. Sujet passionnant s’il en est, vaste en tout cas. Il a fallu alors aiguiser son esprit critique, analyser les discours, pour savoir poser la bonne question au bon moment. La question, qui sans être enfermante ou agressive permet de vérifier les sources et de tester les limites d’un discours pour le faire évoluer. Une après-midi intense donc, pour une soirée plus tranquille au retour à John Knox.

Bastien

JPEG - 2.1 Mo
séance plénière Annual International conference on Inclusive Pedagogy travel and tourism for peace and development

un groupe de travail parmi trois

JPEG - 2.2 Mo

et une nouvelle manière pour OSI de décompter le temps de parole .. autant de graines que de minutes disponibles pour faire germer les idées et les propositions

JPEG - 1.1 Mo

14 DECEMBRE 2016

Ce matin nous assistons à la séance plénière et aux groupes de travail de la matinée consacrée à « Annual international conference on participatory research, citizen sciences and fab labs for peace and development ».

JPEG - 2.1 Mo
plénière 14 déc. matin
JPEG - 2.2 Mo
JPEG - 2.1 Mo

Un thème en phase complètement bien sûr avec les activité d’OSI. Les participants aux rencontres de l’Excellence vont exercer leur nouveau talent journalistique .... et de réseautage !

Voici leurs comptes rendus journalistiques :

Le groupe 5 avait pour but de discuter sur le parallèle entre qualitatif et quantitatif en ce qui concerne la recherche citoyenne. Il était composé des orateurs de l’université de Genève, de Münster et de Stuttgart et des personnes intéressées par la question

JPEG - 1.8 Mo

Les discussions se sont orientées autour du débat sur le parallèle entre la qualité des résultats scientifiques reçus en quantité limitée et entre la quantité de résultats de recherche citoyenne mais de moindre qualité. Un argument en faveur de la recherche participative a été le manque de fonds et de matériel pour les citoyens ce qui limite leurs résultats pertinents mais rend les opérations très abordables. Les résultats perdraient cependant de leur crédibilité et leur possibilité d’être acceptés par le corps scientifique. Ce débat a été conclu sur le fait qu’il faudrait trouver un juste milieu pour apporter du matériel à la recherche participative et les laissant abordables et en quantité suffisante et qualité adéquate pour être acceptés.

Adrien

****************

J’ai participé au 4e groupe. Nous nous installons, puis nous commençons notre débat sur le sujet en partant de la question suivante : « What do people think about citizen science ? » (qu’est ce que les citoyens pensent de la science citoyenne ?)

JPEG - 2 Mo

Mais avant tout expliquer un principe qui me semble important : le système des graines. Il s’agit tout simplement d’un système nous permettant de prendre la parole chacun notre tour, mais aussi de poser des question à la personne qui vient de parler par exemple. Le débat étant lancé plusieurs orateurs exposent leur idées notamment Heiner Benking qui nous dit « they need to find the good way » en parlant des citoyens qui devaient trouver le bon moyen d’aider les scientifiques en étant efficaces, car si les citoyens n’ont pas les bon outils pour faire des recherche cela n’avancera pas forcément les scientifiques. Il faut donc trouver un équilibre entre l’engagement scientifique et l’engagement citoyens tout en évitant les conflits. Mon groupe a ainsi proposé comme solution : incorporer les volontaires scientifique (qui connaisse assez les sciences) pour aider les citoyens. Ainsi grâce aux résultats les scientifiques auront des données et les citoyens en sauront plus et pourront dire qu’ils ont participé.

Ann-Elfig

*****************

Le groupe de travail ayant eu lieu après une série d’interventions sur les sciences participatives et citoyennes regroupaient trois intervenants. Dans ces intervenants on pouvait compter sur Mary-Lise Schläppy venue présenter le programme officiel d’étude des barrières de coraux des Nations-Unies (Reef Check), et particulièrement sa délégation australienne qui depuis 2001 a développé une démarche de sciences participatives fondée sur la formation de volontaires de la société civile à la collecte de données sur la barrière de corail. Mais aussi, Becky Parker venue présenter The Institute for Research in Schools (IRIS), projet d’origine britannique ayant pour objet de développer l’éducation par la recherche dès le collège. Et enfin, l’équipe de Phénoclim, programme de recherche participative lancé par le centre de recherches pour les écosystèmes alpins (CREA Mont-Blanc) ayant pour objet d’impliquer des volontaires dans l’étude des liens entre les cycles saisonniers de faune et de flore alpine et les changements climatiques. Nous n’oublierons bien évidemment pas la présence de Solène Touzeau, représentante d’OSI dans le groupe de travail, mais surtout chef du très fructueux programme Perception, forte des résultats obtenus avec le projet de recherche participative « Au fil de l’arbre » sur la chenille processionnaire et en partenariat avec l INRA d’Avignon.

Entre les différents partis impliqués dans le sous groupe s’est surtout développé dans un échange cordiale d’expériences et d’informations à propos des techniques et des difficultés de chacun dans le développement leurs activités participatives. L’ensemble de ces échanges d’expériences pouvant porter sur les façons que chacun ont trouvé pour légitimer leurs résultats aux yeux du monde scientifique, et les difficultés qu’ils rencontrent encore dans ce domaine. La question revenue étant aussi celle des partenariats et du financement de ce type de projets intrinsèquement inscrit dans le long terme. Le cœur de la discussion restant tout de même l’approche de chacun pour ce qui constitue l’essence même de ce type de projets, soit le volontaire ; et plus que de l’attirer, même de l’impliquer. Ainsi, autour de ces sujets le sous-groupe s’est plus tourné vers la discussion que vers le débat, cela s’expliquant par l’implication de chacun et la volonté réelle d’améliorer ses méthodes ou de les partager. Mais aussi, de part la présence d’une part du public dans le groupe dont certains se posant des questions sur la possible construction de leur propre programme de recherche participative. Chacun ayant donc des intérêts à cet échange d’expériences et d’informations, la discussion s’est donc construite sainement.

JPEG - 1.7 Mo

Discussion d’autant plus saine qu’organisée autour d’une nouvelle méthode du partage du temps de parole. L’utilisation d’un paquet de fèves pour délimiter les temps de paroles de façon plus juste, a d’abord prêté à rire. Cependant, les participants se prennent tout de même rapidement au jeu qui les engage psychologiquement naturellement dans une prise de parole limitée et partagée. Cela permet donc d’éviter les dérives naturelles du commerce humain que sont l’anomie et l’autocratie. Il est à noter que la discussion était d’autant bien gérée que la légère barrière linguistique qui aurait pu limiter le dialogue a pu être dépassée par le travail du modérateur.

Bastien

********************

JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 2.1 Mo
cafétéria le 15 déc.
Frites en abondance, nous nous régalons à la cantine de l’ONU

15 DECEMBRE 2016

Ce matin, âpre matin (fondue la veille) , le groupe s’est complété avec l’arrivée de tous nos grands orateurs. Une matinée consacrée à la préparation d’une après-midi forte en émotion avec l’arrivée de la dernière salve d’interventions, tant attendue, sur les droits de la nature.

Une montée en effervescence autour de ce grand oral sur la maintenant fameuse chenille processionnaire, qui viendra mettre un point d’orgue aux débats sur les droits de la nature ; car rapportant une expérience de terrain « made in » OSI sur ces enjeux avec un projet d’avenir pris à bras le corps par cette bande de jeunes saltimbanques scientifiques.

JPEG - 1.8 Mo

Pour les avoir devant moi au moment où je vous écris,

JPEG - 1.5 Mo

je peux vous assurer à quel point cette préparation est consciencieuse et forte en matière grise. Passage en revue, des techniques de discours, de la maîtrise du débit de parole, de la respiration, de l’organisation des passages... Chapeau-bas les artistes de la déclamation.

Bastien

Jeudi était le grand jour, nous participant d OSI au programme perception, faisons notre présentation. Le matin nous faisons donc plusieurs exercices pour que nos huit participants puissent passer en 8 minutes Chrono !!!! Voyant que notre présentation ne durait que 4 minutes nous avons donc décidé d’en faire la traduction pour que notre audience non francophone puisse nous comprendre.

Après que nous ayons ainsi répéter nous allons manger (en vitesse éclair vu que nous avons repris à 13h au lieu de 14 h)

13h arrive plus vite que prévu, les conférences commencent alors et nous prenons le temps d’aller voir les grandes salles de l’ONU à Genève, celle des assemblées et celles dites des droits de l’homme. C’est assez impressionnant tout de même.

JPEG - 2.4 Mo
ils prennent la pose dans la Salle des Assemblée

Nous rejoignons la salle XVI pour assister aux présentations et aux groupes de travail permettant de dopper les sujets puis présenter les idées. Vers 17h c’est enfin notre tour de passer. Nous faisons 7min51 !!!!! Objectif rempli, notre audience nous applaudit et des possibilités de partenariat pour finaliser notre projet de kit pédagogique se présentent !!!

Le soir au restaurant du Jardin Botanique nous avons pu reparler avec des personnes ayant assisté aux conférences, et nombreux d’entre eux nous ont donné des retours positifs par rapport à notre conférence et nous ont donné des conseils pour nos prochaines conférences.

Ann elfig

JPEG - 2 Mo
Perception en action , ils l’on fait ! et réussi

16 décembre

Après une belle nuit de repos bien méritée, nous avons commencé ce matin en douceur sous la chaise d’Handicap International face à la grande entrée des Nations Unies. Une enthousiaste représentante de l’association EDUKI, nous a présenté la Genève Internationale. Lors de cette visite d’une heure nous avons mieux compris pourquoi historiquement Genève a été choisie comme un des sièges internationaux de l’ONU et d’autres nombreuses organisations internationales. Nous avons découvert quelles organisations se trouvent derrière ces grands bâtiments que nous apercevons autour de nous depuis une semaine. Par exemple, L’UIT Union Internationale des Télécommunications ou bien l’Organisation International de la Propriété Intellectuelle, ainsi que l’Organisation International du Travail, ’Organisation International de la Migration, et tant d’autres !

Avant que le froid finisse par nous convertir en petit glaçons nous avons enchainé cette matinée instructive par la visite du CICR, le centre de la croix rouge internationale. C’est avec joie que nous avons découvert le caractère interactif de ce musée. Nous nous sommes bien amusés avec un jeu de simulation de catastrophes naturelles où nous avons réussi à sauver toute la population d’une ile à plusieurs reprises. Lors de la visite guidée de ce musée nous avons pris connaissance des rôles, aussi divers qu’importants au niveau humanitaire, que le CICR déploie. A travers des témoignages, des photos, des archives, les émotions sont allées de la tristesse à la rage, du sentiment d’impuissance à la compassion et l’inspiration…

Après cette intense matinée, nous avons rejoint la cafeteria du CICR pour profiter d’un délicieux repas tous ensemble. L’après-midi après des discussions, nous avons choisi par consensus nos activités de l’après-midi. Nous avons donc pris le temps de finaliser nos reportages et notre kit pédagogique Au fil de l’arbre. Nous avons aussi pris le temps de faire un tour par la boutique de souvenirs de l’ONU. Pour finalement rejoindre nos amis d’OSI dans leur assemblée générale dans la salle de conférences de l’ONU. Ainsi nous avons finalisé ce séjour Excellence… Merci à vous très chers participants et super coach Michèle ! Travailler avec vous c’était une expérience aussi nourrissante que ravissante.

Cecilia

le mot de la coach :

Du lundi au vendredi , une semaine intense pour tous !

c’est un plaisir réel de voir ces jeunes réussir leurs présentation devant un public inhabituel. Les contenus préparés avec les responsables de projets scientifiques étaient solidement construits. Ils apprennent si vite les bons réflexes pour prendre la parole en public, ils réussissent. J’espère qu’ils pourront persévérer et devenir des orateurs convaincants et habiles. Par ailleurs j’ai incité les participants présents deux journées entre deux jours de présentations à se perfectionner dans l’écoute au delà des idées préconçues et d’exercer un regard journalistique. Devinez ? ils ont réussi aussi . Premiers pas , prise de conscience du pouvoir des mots qui peuvent créer ouverture ou fermeture ! Je leur souhaite à tous et toutes d’évoluer, qui sait ? , vers une habileté comportementale dans tous les domaines de leur vie.

Merci à vous tous les Excellents , vous m’avez renforcée dans ma conviction que le monde à venir est dans de bonnes mains, merci à vos parents de vous avoir offert cette opportunité dans un cadre hors de l’ordinaire !!

Michèle



Cécilia CRISTERNA, Michèle WACHS,
date de publication : 23 novembre 2016,
date de dernière mise à jour : 19 décembre 2016


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Voir également :

Documents à télécharger